beauty girl on the grey background

La vogue des cures de sébum

Vous avez déjà très certainement entendu parler de ces femmes qui prenaient la drôle d’initiative de faire ce qu’elles appellent une cure de sébum. Au premier abord cela parait sacrément bizarre et je dirais même à la limite du bon goût et des règles communes d’hygiènes.
En effet, on se bat au quotidien pour se débarrasser de ce maudit sébum alors comment pourrions-nous nous réjouir de le laisser proliférer sur nos têtes (j’avoue qu’en écrivant ces lignes j’ai eut quelques démangeaisons).
La réponse est en réalité simple, selon toute celles qui l’auraient testée cela représente une manière de soigner les cheveux naturellement et les effets seraient bluffants.
La multiplication des témoignages de femmes ravie post-cure m’a donc amené à me poser des questions et surtout à enquêter sur ce phénomène.

La vie est dur pour nos cuirs chevelus

Ce qui reste une certitude, c’est que notre cuir chevelu est beaucoup trop agressé pour être en bonne santé. En tant que coiffeuse, je peux vous assurer que la nécessité de porter des gants pour manipuler les produits n’est pas un luxe, alors imaginez ce que votre cuir chevelu subit lorsque ces produits sont appliqués.
Je fait partie de ces femmes qui considèrent que rien ne vaut le naturel, c’est pourquoi je me suis intéressée à cette cure et que j’ai décidé de mener ma propre expérience.
La cure de sébum traditionnelle consiste à ne plus se laver les cheveux durant environ 1 mois tout en se brossant les cheveux avec une brosse à poils naturels afin de répartir le sébum de manière homogène et ce de manière quotidienne.
Les résultats attendu sont donc une chevelure plus douce, plus lumineuse, et plus volumineuse pour un coût total de 0 € TTC.

Je me lance !!

Mon expérience à été une version hybride et progressive de la cure de sébum, à savoir que j’ai commencé par espacer les shampoings.

Pour mieux comprendre voici un état des lieux :

J’avais pour habitude de me faire 2 shampoings par semaine avec un shampoing bio conçu pour être doux et non agressif. Pour les personnes ayant l’habitude d’utiliser des shampoings conventionnels, les effets positif de la cure de sébum peuvent être plus long à obtenir.
j’avais à la base une nature de cheveux plutôt sèches notamment sur les pointes avec des racines qui avaient tendance à régresser au bout de 3 à 4 jours.
J’ai donc commencé ma cure en supprimant le shampoing de milieu de semaine pour n’en effectuer au final qu’un seul par semaine. J’ai bien pris soin de brosser mes cheveux quotidiennement pour répartir le sébum et ce durant la période complète qu’a duré la cure. Les 2 premières semaines étaient quelques peu difficile parce le sébum était tout de même visible sur les racines et je vous avouerais que j’étais plutôt heureuse d’arriver au 1er shampoing.
La 2ème semaine a été moins difficile et l’aspect des cheveux étaient acceptable, j’ai donc à partir de la 3ème semaine décidé de reporter le shampoing suivant de 10 jours. Et la grande surprise ça n’a pas été gênant du tout, mes cheveux paraissaient frais et propre.
J’ai tout de même fait mon shampoing au bout des 10 jours et ait décidé une nouvelles fois de décaler le shampoing suivant de 10 jours de plus, soit 20 jours au total sans shampoing.
Durant ces 20 jours j’ai pris l’initiative au bout de 10 jours de les rafraichir à l’eau de manière légère au pulvérisateur.
Résultat au bout des 20 jours, mes cheveux n’avaient même pas besoin d’être lavé et paraissaient propre et frais. J’ai compris à ce moment là  que mon cuir chevelu avait réussi à réguler la sécrétion de sébum de telle manière que ma chevelure gardait un aspect non gras tout en étant nourrit, souple et brillant.

L’expérience a donc duré au total 44 jours et j’ai fait durant cette période 4 shampoings au total.

Jour J J+7 J+14 J+24 J+44
1er jour sans shampoing 1er shampoing 2ème shampoing 3ème shampoing 4ème shampoing

 

La question que je me suis posée à l’issu de cette expérience est que dois-je faire désormais vu que mes cheveux ne graissent quasiment plus ?

Je n’ai pas vraiment de certitude sur le long terme mais j’ai tout de même décidé de revenir de manière progressive à 1 shampoing par semaine.

Publié par:

chrystel

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas diffusée. zone à completer spécifiée (required):

Back to Top