cheveux

Mais au fait, pourquoi perd-on ses cheveux?

La première chose à savoir est que la perte de cheveux est avant tout un phénomène naturel et normal, qui concerne la chute quotidienne de 50 cheveux en moyenne, sans que nous nous puissions nous en apercevoir.

Quand peut-on parler de calvitie?

La chute de cheveux devient “anormale” quand elle concerne des pertes de plus d’une centaine de cheveux, de manière quotidienne, régulièrement sur une longue période de temps et avec persistance. A cette observation s’ajoutent d’autres signes précurseurs tels un dégarnissement graduel du cuir chevelu, localisé sur le sommet du crâne, les tempes ou la zone frontale. On parle alors de calvitie dont les causes sont multiples.

La dihydrotestostérone comme premier responsable

Chez les hommes, la calvitie s’explique principalement par un excès d’hormones masculines androgènes, souvent héréditaire. Ces hormones DHT, pour dihydrotestostérone, sont les hormones dérivées de la testostérone qui perturbent la formation du cheveux quand elles se fixent sur les follicules capillaire. Le cycle de vie du cheveu s’accélère avec l’action des DHT: ils stimulent l’activité et la production des follicules pileux notamment dans sa phase de croissance anagène, et finissent par les épuiser.

On parle alors de calvitie androgénétique.

D’autres causes communes aux hommes et aux femmes s’ajoutent parmi les causes de l’alopécie. Le stress permanent et chronique, une angoisse pathologique et prolongée parmi les causes psychologiques, la carence en certaines vitamines et minéraux essentiels pour les causes environnementales externes, tandis qu’une médication ou la prise d’un traitement lourd peuvent aussi provoquer une chute des cheveux soudaine et ponctuelle.

Alors, quel(s) traitement(s) contre la calvitie?

Face à ces différentes raisons qui expliquent que nous perdons nos cheveux, il existe plusieurs façons de traiter la calvitie. L’alopécie est en générale facile à traiter quand elle a des causes externes.

Des compléments alimentaires qui apportent une supplémentation en vitamines H et B4 notamment portent leurs fruits sur la repousse des cheveux assez rapidement. Quand l’alopécie a des causes hormonales, il devient plus difficile d’y mettre totalement fin. Pour autant, selon la cause et le degré de gravité de l’alopécie androgénique, différents traitements efficaces contre la calvitie existent, permettant d’atténuer le phénomène de perte de cheveux jusqu’à l’éradiquer.

Les méthodes douces à base de compléments alimentaires anti chute de cheveux concernent les personnes ayant une alopécie légère à modérée. Pour les calvities plus sévères, des cachets et des traitements de fond contre la chute des cheveux existent comme le Minoxidil ou le Propecia (aussi appelé Finastéride) qui est aujourd’hui reconnu comme un médicament efficace, largement utilisé par les personnes souffrant de calvitie et recommandé par les spécialistes.

Le Minoxidil permet la repousse des cheveux dans certains cas,  notamment dans les zones de cheveux clairsemés. On peut aussi avoir recours à des lotions ou shampoings dont l’objectif est de bloquer le contact entre DHT et follicule pileux.

Des traitements dont l’efficacité est aujourd’hui prouvée

La combinaison de tous ces traitements – traitement anti chute de cheveux, shampoings apportant un soin sur tout le cuir chevelu, cure favorisant la repousse des cheveux – permet des résultats encore plus efficaces d’autant plus que cette lutte contre la calvitie est commencée tôt. En effet, la lutte contre la chute de cheveux est une lutte longue mais non vaine car pour beaucoup de traitements, la réussite dépend d’abord de la durée d’utilisation du traitement contre la calvitie, que ce soit pour des lotions ou compléments ou médicaments, qui permet une efficacité accrue.

 

 

Publié par:

chrystel

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas diffusée. zone à completer spécifiée (required):

Back to Top