soin-des-cheveux

Comment éviter la chute de cheveux après l’accouchement ?

La grossesse est souvent pour les cheveux signe de chevelure dense et rayonnante. Cependant cet état de grâce capillaire ne dure que très peu de temps après l’accouchement. En effet environ 2 mois après l’accouchement, survient la chute de cheveux. Cette alopécie post-partum est passagère et ne touche environ qu’une femme sur deux. Cependant, on peut tout à fait surmonter cette période difficile, voire même l’éviter si on agit vite et bien.

Pourquoi perd-on nos cheveux après l’accouchement ?

Pendant la grossesse, nos cheveux sont au top de leur forme, ils sont radieux et éclatants de santé. Après l’accouchement, les cheveux perdent de leur vitalité et commencent à tomber par poignée à chaque coiffage ou à chaque shampoing. C’est d’alopécie post-partum connu sous l’appellation d’effluvium Théogène.

Ce type d’alopécie entraîne une chute abondante des cheveux qui survient entre deux et quatre mois après l’accouchement. Les cheveux perdent de leur volume et se ternissent. Les fibres capillaires s’affaiblissent et deviennent plus fines. Il arrive qu’une mère perde jusqu’à 30 % de sa masse capillaire en un mois.

Quelles sont les causes de la chute de cheveux réactionnelle ?

La première cause de cet effluvium Théogène n’est autre qu’hormonale. En effet, après l’accouchement, notre corps reprend son cycle normal et les hormones de grossesse « les œstrogènes » disparaissent brusquement ce qui peut entraîner justement une perturbation du cycle capillaire.

Par ailleurs, le stress, la fatigue, ou encore le manque de sommeil, sont aussi des conséquences aggravantes sur l’état des cheveux. Cet état de stress excessif accompagné d’une carence en fer après l’accouchement peut encore accentuer cette chute soudaine et réactionnelle des cheveux. Si cette alopécie post-partum n’est pas traitée, elle peut alors persister dans le temps.

Comment éviter la chute des cheveux après l’accouchement ?

Dans la majeur partie des cas, l’effluvium post-partum est ponctuel et réversible. La perte plus ou moins importante des cheveux est certes inévitable et régresse peu à peu dans le temps.

Malheureusement, ceci n’est pas toujours le cas. Il arrive que la chute persiste si l’on n’y prête pas attention. Néanmoins, on peut limiter leur chute et stimuler leur repousse avec un traitement adéquat.

Une solution efficace pour stabiliser l’alopécie post-partum consiste à effectuer une cure de vitamines (B5, B6, B8) essentielles pour renforcer la kératine, solidifier la fibre capillaire et stimuler la croissance des cellules des cheveux. Idéalement, le traitement peut être pris sous forme de lotion ou de sérum qu’on applique directement sur le cuir chevelu et qui va agir directement sur les bulbes et les racines.

Il est possible de compléter ce traitement local avec des cures de vitamines, de zinc, magnésium, et bien évidemment de fer essentiel en post partum. L’utilisation de produits capillaires (shampoing anti-chute, sérum stimulant à base d’écorce et d’olivier,et d’ huile de ricin) assure la repousse des cheveux et préserve la structure de la fibre capillaire en bon état. Enfin, il faut adopter une alimentation saine et équilibrée en privilégiant les aliments riches en vitamines et en fer.

 

 

Publié par:

chrystel

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas diffusée. zone à completer spécifiée (required):

Back to Top